Gemini Man

L’utilisation de la 3D par Alfred Hitchcock sur Le Crime était presque parfait, celle par Jack Arnold sur L’Etrange créature du lac noir ou encore par Jean-Luc Godard sur Adieu au langage, le format IMAX et son emploi récent sur tout ou partie de certains longs, par Christopher Nolan… A petite ou grand échelle, le cinéma mute, se cherche. Mais sa constante majeure reste le défilement … Continuer de lire Gemini Man

Born to Be Blue

Fruit de la rencontre du cinéma et de la musique, de deux passionnés de jazz en général et du travail de Chet Baker en particulier, le long métrage de Robert Budreau est un bel objet culturel sacrifié à l’autel du profit. Ethan Hawke, acteur, auteur, réalisateur et musicien a été poursuivi toute sa vie par le fantôme de ce génie de la musique qu’est Chet … Continuer de lire Born to Be Blue

Ponyo sur la falaise : tendresse wagnérienne

Chez Miyazaki, la frontière est en soi une idée poétique. Pris entre le sol et la stratosphère, les pirates du Château dans le ciel n’avaient pour limite qu’une cité inatteignable, véritable légende tenue au secret par les nuages. Dans Le Château ambulant, une bâtisse faite de bric et de broc permettait, une fois à l’arrêt, de se déplacer d’un bout à l’autre du monde sans bouger, conséquence d’une … Continuer de lire Ponyo sur la falaise : tendresse wagnérienne

Glass : la jeune fille et la mort

[SPOILERS] «Tout doit sembler réel. La partie surnaturelle d’un film se doit de rester crédible, d’être traitée avec respect et importance. Je n’aime pas l’artifice. De plus en plus, je débarrasse mes films de tout artifice comme si je faisais, en fait, un documentaire.» Cette déclaration de M. Night Shyamalan date de 2001. La promotion de Incassable bat son plein, tenue par un marketing savant … Continuer de lire Glass : la jeune fille et la mort

Border : Au-delà des frontières

Primé à Cannes en 2018 par le prix Un Certain Regard, le premier long-métrage du cinéaste Ali Abbasi questionne aussi bien le corps, l’identité, l’altérité et le désir à travers un drame fantastique adapté de la nouvelle de John Ajvide Lindqvist. Comme son titre l’indique avec une certaine évidence, Border interroge la frontière. Son personnage principal incarne d’ailleurs une douanière suédoise très méticuleuse dont l’odorat … Continuer de lire Border : Au-delà des frontières

Les Aventures de Tintin : le secret de la licorne

À trop cumuler les encyclopédies sur le 7e art, on en oublie une donnée essentielle : le cinéma est âgé d’à peine plus d’un siècle. Ce que rappellent indirectement les propos d’Alain Baran, secrétaire personnel de Hergé, lorsqu’il évoque sa rencontre avec Spielberg au début des années 1980, avant le décès de son employeur : «Sur la porte d’entrée, ce simple panneau  : AMBLIN ENTERTAINMENT (…) … Continuer de lire Les Aventures de Tintin : le secret de la licorne

Maroni, les fantômes du fleuve (série TV)

Commençons par un aveu, l’auteur de ces lignes est et demeure le roi des âmes innocentes en séries, à force de tout découvrir (très) en retard. Côté France, c’est encore pire, n’ayant toujours pas jeté un oeil à Braquo, Engrenages et autres Le Bureau des légendes. Du coup, l’enthousiasme qui suit paraîtra peut-être excessif aux téléphiles plus aguerris, mais quel plaisir ces Fantômes du fleuve ! De bout en bout,  la … Continuer de lire Maroni, les fantômes du fleuve (série TV)

Laissez bronzer les cadavres

«C’est quoi, ce film ?» Question toute bête, entendue et posée cent fois. D’habitude, on y répond en exposant le fond de l’affaire : scénario, personnages, déroulement… Mais face à un long de Cattet & Forzani, on a tendance à ouvrir la bouche et à se retenir dans la foulée, car on sait qu’en résumer l’intrigue ne donnera aucune idée de ce à quoi ressemble … Continuer de lire Laissez bronzer les cadavres

Gangs of New York

«Je voulais capter une dimension quasi fantastique qu’on n’aurait jamais perçue [dans un film de vengeance classique]. Une sorte de western, mais dans le cadre d’un eastern. Au lieu de grands espaces verts, on aurait des couloirs étroits, des ruelles lépreuses.» Entre le début et la fin du projet, trois décennies se sont écoulées, principalement à cause de La Porte du Paradis de Michael Cimino. … Continuer de lire Gangs of New York

Titanic : Jack et la mécanique du coeur

  James Cameron n’est jamais meilleur que lorsqu’il parle du temps. Celui qui, dans Teminator 2, hante Sarah Connor tel un compte à rebours. Celui qui, dans Avatar, a vu les hommes dépouiller leur planète durant des années avant d’aller conquérir Pandora. Ou encore celui qui, dans Aliens, sépare Ripley de sa fille laissée sur Terre durant les longues années où elle a erré en … Continuer de lire Titanic : Jack et la mécanique du coeur