Gemini Man

L’utilisation de la 3D par Alfred Hitchcock sur Le Crime était presque parfait, celle par Jack Arnold sur L’Etrange créature du lac noir ou encore par Jean-Luc Godard sur Adieu au langage, le format IMAX et son emploi récent sur tout ou partie de certains longs, par Christopher Nolan… A petite ou grand échelle, le cinéma mute, se cherche. Mais sa constante majeure reste le défilement … Continuer de lire Gemini Man

Glass : la jeune fille et la mort

[SPOILERS] «Tout doit sembler réel. La partie surnaturelle d’un film se doit de rester crédible, d’être traitée avec respect et importance. Je n’aime pas l’artifice. De plus en plus, je débarrasse mes films de tout artifice comme si je faisais, en fait, un documentaire.» Cette déclaration de M. Night Shyamalan date de 2001. La promotion de Incassable bat son plein, tenue par un marketing savant … Continuer de lire Glass : la jeune fille et la mort

Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneau

Qu’une entreprise à la fabrication aussi complexe et bruyante que Le Seigneur des Anneaux ait pu donner lieu à tant de silences, à peine troublés par ses morceaux de bravoure, relève de l’exception. Considérant la foule de regards éperdus, en quête de soutien ou en signe de fraternité qui le parcourent, se laisser bercer aujourd’hui par la coyance absolue en l’univers qu’il bâtit a quelque chose … Continuer de lire Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneau

Under The Skin

Troublant périple que cette œuvre de science-fiction iconoclaste qui laissait présager, dans sa scène d’ouverture et sa bande-annonce, un film aux dimensions kubrickiennes. Finalement, Jonathan Glazer parvient à signer un long-métrage très personnel, tant par ses expérimentations scénaristiques et esthétiques que par ses exigences filmiques, complètement à contre-courant des grosses machines à standard sur fond vert. Under the Skin interroge le corps féminin, objet iconique … Continuer de lire Under The Skin

The Duke of Burgundy

Le premier mystère de cette œuvre habitée est son titre. En effet, il ne donne aucun élément au novice qui pense sans doute à la Bourgogne ainsi qu’à son célèbre duché, or l’explication vient du milieu scientifique où évoluent les personnages : le Duke éponyme est une espèce de papillon que l’on trouve dans les forêts d’Europe. Le réalisateur Peter Strickland voulait un titre masculin … Continuer de lire The Duke of Burgundy

Cosmopolis x Maps to the Stars

Dans cette boîte hermétique, flottant inlassablement au fil des rues parmi les embouteillages, Erick Parker (Robert Pattinson) souhaite se rendre chez le coiffeur. Le lieu comme le temps sont pour lui des abstractions. Le jeune homme n’a aucune emprise sur le réel, pourtant il le modèle selon ses caprices. Ses servants (docteurs, gardes du corps, assistants…) lui rendent compte des affres du quotidien, cet espace … Continuer de lire Cosmopolis x Maps to the Stars

Kwaidan

Véritable classique du film d’épouvante japonais, Kwaidan se savoure d’un trait ou bien, comme le permettent les modes de visionnage contemporains, en quatre expériences distinctes afin de distiller toute la substance d’un objet filmique multiforme. Pour comprendre la portée de ce quatuor filmique, il faut remonter aux origines des mythes que Masaki Kobayashi, son réalisateur, met en scène avec une certaine virtuosité. Étrangement, ce film … Continuer de lire Kwaidan

N°1 – Cinéma Sensitif

Après six numéros web parus entre 2014 et 2016, tous disponibles gratuitement, L’Infini Détail a publié son premier numéro imprimé fin 2019 grace à une campagne de financement participatif. La rédactrice en chef Pauline Quinonero et l’équipe se sont mis en quête d’un sujet transversal, qui les amènent eux et leurs lecteurs à questionner la nature profonde de notre rapport à l’image en mouvement. Le … Continuer de lire N°1 – Cinéma Sensitif

The Forest of Love : Deep Cut

«Ceci est une histoire vraie». Malgré lui, l’avertissement est devenu une injonction. Ce que l’on va voir s’est réellement produit, des gens ont réellement souffert, donc prière de prendre cette histoire très au sérieux. Avec le temps, le label «tiré de faits réels» est même devenu un moyen de s’attirer l’attention du public sans qu’il puisse, au fond, remettre en cause le produit fini. Après … Continuer de lire The Forest of Love : Deep Cut

Alphaville

Neuvième film de Jean-Luc Godard, Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution réunit à l’écran Eddie Constantine, Anna Karina et Akim Tamiroff dans un étrange polar de science-fiction, à la croisée de Metropolis, des univers orwelliens ou encore des dystopies de Huxley et de Bradbury. Comme à son habitude, Godard s’attache à appuyer son film sur de nombreuses références philosophiques. Ces citations, si elles peuvent … Continuer de lire Alphaville

David Doukhan, co-créateur des Hommes-livres

Journaliste pour Mad Movies, comédien, fondu de mythologie et de fantastique, David Doukhan revient avec nous sur la conception des Hommes-Livres, superbe album jeunesse écrit, dessiné et colorisé par Virgile Gaillard, d’après une de ses idées. Comment et à quelle époque est née l’idée de départ des Hommes-livres ? Ca m’est apparu un jour où j’assistais à un cours de français en 1ère par le … Continuer de lire David Doukhan, co-créateur des Hommes-livres