Scott Pilgrim

1958Willy Higinbotham, spécialiste du nucléaire officiant dans un centre de recherche des Etats-Unis, est régulièrement amené à se servir d’un appareil bien connu : l’oscilloscope, instrument de mesure permettant de visualiser un signal électrique. Ancêtre des geek, l’homme s’en servira pour inventer le fameux tennis, qui est au jeu vidéo ce que le premier planeur est à l’A380. 1983Alors que le jeu vidéo a déjà … Continuer de lire Scott Pilgrim

The Wicker Man

Il est des films peuplés d’ombres, qui se parent de lumière. Des films où l’obscurité, voire l’obscurantisme, l’horreur, l’angoisse, la menace viennent nous heurter de concert, caché derrière une apparente -et séduisante- clarté visuelle. La lumière du soleil, dont l’exposition peut être poussée à l’extrême, agresse la peau des personnages et gangrène leur cerveau, les poussant alors vers la folie. C’est une nature sublime au … Continuer de lire The Wicker Man

2020 est morte, vive 2020 ?

C’est officiel depuis des mois, 2020 est une triste année. Peut-être pas la pire, certainement pas la meilleure, mais une indéniable fracture pour le secteur culturel et son public. Spectateur d’un jour, rat de cinémathèque, tous logés à la même enseigne : celle du salon. XXIème siècle oblige, réfléchir à l’éventuelle disparition des salles n’a rien de nouveau, cela remonte à l’apparition de la télévision. … Continuer de lire 2020 est morte, vive 2020 ?

Mank

De Fincher en Fincher, d’Hollywood à Hollywood Hôtel Biltmore, 1942. L’Oscar du meilleur scénario est décerné à Herman Mankiewicz et Orson Welles pour Citizen Kane. En l’absence des deux intéressés, c’est le président de la RKO George Schaefer qui reçoit le prix. Cette courte scène, placée dans les dernières minutes de Mank, est l’incarnation achevée d’une collaboration difficile entre deux personnalités hollywoodiennes marginales mais notables : … Continuer de lire Mank

Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary

Après avoir conté l’aventure de Sasha, jeune aristocrate partie à la recherche de son grand-père dans la Russie de la fin du XIXe siècle, Rémi Chayé revient sur les écrans pour notre plus grand plaisir. Comme dans le superbe Tout en haut du monde il y a cinq ans, il s’embarque une fois de plus sur le portrait d’une jeune femme en devenir. Martha Jane … Continuer de lire Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary

Drunk

Les histoires de clan, ça le connaît à Thomas Vinterberg. Avec Drunk, il retrouve plusieurs de ses familles professionnelles. Celle de Festen et de La Chasse via Mads Mikkelsen et Thomas Bo Larsen, celle de Kurdk et de La Communauté avec la présence de Magnus Millanh et Lars Ranthe, également au casting de La Chasse. Autant de valeurs sûres. Encore aujourd’hui, Festen conserve sa réputation … Continuer de lire Drunk

Sur le chemin de la rédemption

Dès l’ouverture silencieuse, long travelling avant en contre-plongée, le spectateur est amené, en même temps que le soleil se lève, à s’approcher de la First Reformed Church puis à pénétrer à l’intérieur du bâtiment et, enfin, dans l’intimité du protagoniste, le pasteur Ernst Toller. Magnifiquement interprété par Ethan Hawke, l’homme nous dévoile ses doutes, ses souffrances, au fil d’un journal intime qu’il s’impose de rédiger … Continuer de lire Sur le chemin de la rédemption

Le Jeu de la dame

Scénariste du Ne vous retournez pas de Nicolas Roeg, Allan Scott s’associe à Scott Frank, signataire des scripts de Minority Report et Logan, pour créer Le Jeu de la dame, mini série en sept épisodes sur une jeune prodige des échecs, Beth Harmon. L’arc narratif de leur héroïne, les auteurs n’en dévient pas malgré un contexte de Guerre froide propice à des sous-intrigues plus amples. … Continuer de lire Le Jeu de la dame

Adieu les cons

Un buste en blouse blanche, une silhouette à l’arrière-plan, le tout filtré d’un bout à l’autre du cadre par un écran où scintillent des poumons fragiles. Puis le visage de la patiente, qui se regarde une dernière fois dans le couvercle relevé d’une poubelle métallique, avant d’accepter l’inévitable. Dès les deux premiers plans, Adieu les cons contient tellement de cinéma qu’on a du mal à se concentrer … Continuer de lire Adieu les cons

Josep

Long-métrage d’animation français, Josep évoque l’exode des républicains espagnols suite à la guerre civile qui a divisé le pays en 1936. Aurel, dessinateur de presse reconnu, se penche sur le destin de ces hommes et femmes obligés de franchir les Pyrénées pour fuir une patrie désormée fasciste et trouver refuge en France, à la veille de la Seconde guerre mondiale. Un adolescent, de nos jours, … Continuer de lire Josep