Knight of Cups

Commençons par ce qui ne va pas afin d’évacuer de ce texte, les aspérités bien visibles qui ternirent un peu la réception de Knight of Cups à sa sortie. Terrence Malick pèche par conformisme esthétique, il use et abuse des travellings au steadicam maintes fois employé dans The Tree of Life, se gorge de voix off ou de conversations désynchronisées afin de renforcer le mysticisme sous-jacent … Continuer de lire Knight of Cups